Friday, April 11, 2014

Conference: Entre liberté et contrainte : La traduction et la question du choix

Self-translation will be a topic of several talks at the conference Entre liberté et contrainte : La traduction et la question du choix taking place in Paris, France, 25-26 April 2014. To see the full programm: Please click here.

25. April
11.30-12.00 Olga ANOKHINA (ITEM) : Traductions vers l’anglais et le français de Vladimir Nabokov : traduction ou auto-traduction ?
Après avoir présenté rapidement la typologie des pratiques scripturaires des écrivains plurilingues, nous nous arrêterons sur l’autotraductionque nous considérons comme l’écriture consécutive, par opposition avec l’écriture parallèle, le code switchingou encore la séparation fonctionnelle des langues, stratégies créatives que nous avons pu observer dans le processus d’écriture de ces écrivains. L’autotraductionpermet à l’écrivain de prolonger le travail d’écriture, en créant un continuum créatif grâce au passage à une autre langue. En nous appuyant sur le cas de Vladimir Nabokov, qui avait pour l’habitude de superviser la traduction de ses œuvres du russe vers l’anglais et vers le français, nous interrogerons la frontière difficile à déterminer entre l’autotraduction et la traduction.

15.00-15.30 Rainier GRUTMAN (Université d’Ottawa): Autotraduction et génétique. Regards croisés
Dans cette communication, nous voudrions continuer le dialogue, récemment entamé ici même à l’Institut des Textes et Manuscrits par différents membres de l’équipe « Multilinguisme, traduction, création » (Olga Anokhina, Chiara Montini), entre l’étude génétique des textes et l’autotraduction comme objet d’étude. Après avoir examiné la nature spécifique de la contribution que peut faire l’approche génétique à l’étude du processus autotraductif (direction, part de cotraduction, augmentation/effacement de l’hétérolinguisme etc.), nous nous arrêterons à l’energeiapropre à l’autotraduction comme réécriture et comme chaîne (inter)textuelle, dynamique qui permet de faire un retour sur la notion d’inachèvement (fondamentale dans la philosophie sous-tendant les travaux génétiques).

26. April
12.00-12.30 Dirk Van HULLE (Université d’Anvers) : Twin Geneses: Hesitation, Decision Making and Creative Undoing in Beckett’s Selftranslations
Making use of the Beckett Digital Manuscript Project’s first two modules (Beckett’s L’Innommable / The Unnamableand his last works; www.beckettarchive.org), the paper explores the exo-, endo- and epigenesis of Beckett’s bilingual works, paying special attention to moments of doubt and decision making in the translation process, as manifested in traces of creative undoing (cancellations, omissions, cuts, revisions). The awareness of manuscripts’ intellectual value culminates in the work of twentieth-century authors such as Samuel Beckett, who presented a new image of writers who fumble for words and therefore keep looking for them. This notion of continuous incompletion becomes even more striking if the genesis continues after publication, e.g. in the form of self-translation. A particularly interesting facet of genetic translation studies is the process of linguistic decision-making. The special case of Samuel Beckett’s works, however, forces us to also take into account the notion of ‘indecision-making’ and to investigate its interpretative relevance. The paper suggests a cognitive approach to genetic translation studies, to examine the role of hesitations and cancellations in enactive cognition on the basis of notebooks and drafts; and to explore the ways in which (and to what extent) this process of cognition can be made accessible to students and researchers in the form of a digital genetic edition.

No comments: